Jean-Louis MASSON

Il dit ce qu’il pense

et il fait ce qu’il dit.

Pour l’avenir, le programme du sénateur Jean-Louis MASSON s’intègre dans la logique des neuf années de mandat écoulées. Ses priorités s’articulent autour de cinq axes forts :

Le travail et la présence, tant au Sénat que sur le terrain
Garantir les ressources financières des communes et leurs moyens d’action
Interdire les cumuls abusifs et sanctionner l’absentéisme parlementaire
Un parlementaire courageux aux convictions fortes
Défendre la Moselle avec pugnacité et détermination

  • Consultation des maires sur la date des élections
    lire la suite
  • NOUVEL AVATAR POUR LA LISTE AUX REGIONALES DE ROTTNER DANS LE GRAND EST
    lire la suite
  • Prolifération des corbeaux et dégâts aux cultures

    Voir ci-dessous. 

    lire la suite
  • Subventions DETR en Moselle
    lire la suite
  • Proposition de loi concernant l’attribution prioritaire des logements sociaux

    L’épidémie de coronavirus a confirmé l’intérêt d’une politique volontariste permettant aux salariés d’avoir un logement le plus près possible de leur lieu de travail. De plus, cela contribuera substantiellement à réduire la pollution et en particulier les gaz à effet de serre. C’est la raison pour laquelle, le sénateur Jean-Louis MASSON a déposé une proposition de loi prévoyant que la proximité du lieu de travail soit un critère prioritaire pour l’attribution des logements sociaux. Voir ci-dessous.

    lire la suite
  • Un billet de TGV deux fois moins cher s’il est acheté à l’étranger
    Le site internet le Figaro du journal Le Figaro vient de publier (17 mars 2021), un article qui évoque mon intervention parlementaire au sujet de la différence de prix des billets de TGV entre Sarrebruck-Paris et Forbach-Paris. Voir ci-dessous.
    lire la suite
  • Maison France Services à Ennery
    lire la suite
  • Une distinction bien méritée.
    lire la suite
  • Réforme territoriale 2
    lire la suite
  • Réforme territoriale
    L’article du Républicain Lorrain d’hier mercredi 27 janvier a utilisé une terminologie inexacte au sujet de l’Alsace. En aucun cas je ne soutiens ni le «séparatisme» ni les «autonomistes». Je demande simplement le rétablissement de l’Alsace en tant que région de plein exercice. Cela permettrait de réduire la taille du Grand Est, ce monstre administratif démesurément étendu qui ne permet aucune gestion de proximité.
    Voir ci-dessous.
    lire la suite