Rétrospective
des élections législatives (1978-1997)
 

Jean-Louis MASSON a été candidat à six élections législatives. A chaque fois, il a été élu ou réélu, même lorsque la conjoncture politique nationale était défavorable (1981) ou lorsqu’il affrontait des adversaires bénéficiant d’appuis locaux très forts avec en plus, le soutien partisan et sectaire de l’ancienne direction du Républicain Lorrain.

Avec Marie-Jo ZIMMERMANN comme suppléante,
Jean-Louis MASSON a gagné les législatives de 1993
et de 1997 face à Marie-Anne Isler Béguin
et Nathalie Griesbeck.
1978   1981   1986   1988   1993   1997   1997 - 1998
 
Législatives 1997, face à Marie-Anne ISLER BEGUIN

Faisant suite à la dissolution de l’Assemblée nationale, ces élections furent marquées au niveau national, par une large victoire de la gauche. Dans la troisième circonscription, l’avance de Jean-Louis MASSON sur la candidate PS-Verts fut cependant assez nette. Par ailleurs, l’affaire du trou financier de l’OPAC de Metz, dont Nathalie GRIESBECK était la présidente, la fit arriver seulement en quatrième position.

Parmi les dix candidats de la troisième circonscription, les principaux étaient : - Jean-Louis MASSON (RPR) ; - Marie-Anne ISLER-BEGUIN, ancienne vice-présidente du Parlement européen (PS-Verts) ; - Jacques MARCHAL (FN), conseiller régional de Lorraine ; - Nathalie GRIESBECK, conseillère générale de Metz 3 et première adjointe au maire de Metz. Jean-Louis MASSON et Nathalie GRIESBECK avaient conservé leur suppléant respectif.

Au premier tour, sur 40 535 suffrages exprimés ont obtenu : – Jean-Louis MASSON : 11 164 voix, 27,54 % ; - Marie-Anne ISLER-BEGUIN : 7 966 voix, 19,65 % ; - Jacques MARCHAL : 7 494 voix, 18,48 % ; - Nathalie GRIESBECK : 5 873 voix, 14,49 %.

Au second tour, sur 42 242 suffrages exprimés ont obtenu : – Jean-Louis MASSON : 22 580 voix, 53,45 % ; - Marie-Anne ISLER-BEGUIN : 19 662 voix, 46,54 %.