Elections Sénatoriales 2011
JPEG - 11.2 ko

Depuis 2001, chacun a pu constater que la démarche de JL MASSON est en rupture radicale avec les errements du passé.

Une rupture avec une époque, où beaucoup de sénateurs ne donnaient plus signe de vie dès le lendemain des élections sénatoriales et attendaient neuf ans pour se réveiller à la veille des nouvelles échéances.

Pour l’avenir, Jean-Louis MASSON restera bien entendu fidèle à sa façon d’œuvrer sur le terrain et d’assumer son travail parlementaire, à savoir :

- être en permanence au côté des maires et des élus municipaux et prendre en compte les réalités concrètes en rendant visite à chaque commune ;

- informer régulièrement les municipalités par la lettre parlementaire « Moselle Avenir », par des mails d’information et par des courriers d’actualité ;

- s’impliquer activement dans le travail parlementaire au Sénat (interventions en séance publique, propositions de loi ou de résolution, questions écrites …).

  lire la suite  

Jean-Louis MASSON

Il dit ce qu’il pense
et il fait ce qu’il dit.

Pour l’avenir, le programme du sénateur Jean-Louis MASSON s’intègre dans la logique des neuf années de mandat écoulées. Ses priorités s’articulent autour de cinq axes forts :

- Le travail et la présence, tant au Sénat que sur le terrain
- Garantir les ressources financières des communes et leurs moyens d’action
- Interdire les cumuls abusifs et sanctionner l’absentéisme parlementaire
- Un parlementaire courageux aux convictions fortes
- Défendre la Moselle avec pugnacité et détermination

 
tous les communiqués et actualités du sénateur Jean Louis MASSON
 
Article posté le 27 mai 2016
Subventions départementales
En tant que conseiller départemental du canton du Pays messin, le sénateur Jean-Louis MASSON vous transmet la liste des subventions qui viennent d’être allouées par la commission permanente du département lors de sa réunion du 23 mai 2016. Voir ci-joint.

  lire la suite  

 
Article posté le 25 mai 2016
Non au péage sur l’A31 au Nord de Thionville
Le sénateur Jean-Louis MASSON et la députée Marie-Jo ZIMMERMANN ont déposé au Sénat et à l’Assemblée nationale, une proposition de loi pour interdire la création de péages sur les sections d’autoroutes existantes et actuellement gratuites. Le but est de rétablir la situation qui existait avant la loi du 13 août 2004. Si elle était adoptée, cette proposition de loi bloquerait l’éventuel (...)

  lire la suite  

 
Article posté le 7 mai 2016
Réunion jeudi 12 mai 2016
Madame, Monsieur, Comme vous le savez, mon indépendance politique me permet de me consacrer en toute liberté à mon mandat de sénateur au service des collectivités de notre département. Cela me permet aussi de prendre des positions claires. Etant profondément attaché à la démocratie, je déplore notamment que les partis dominants de la droite et de la gauche parlementaires cherchent à (...)

  lire la suite  

 
Article posté le 16 février 2016
L’autoroute A31 existante doit rester gratuite
Le sénateur Jean-Louis MASSON est scandalisé par la décision du Gouvernement de créer un péage sur la section existante de l’autoroute A31, entre Thionville et la frontière. C’est d’autant plus inadmissible que ce serait la seule portion existante et actuellement gratuite qui deviendrait à péage. Il s’agit d’une véritable discrimination à l’encontre des Mosellans qui frapperait tout (...)

  lire la suite  

 
Article posté le 10 décembre 2015
Transfert de la préfecture de zone de défense : La Moselle à nouveau dépouillée au profit de l’Alsace
Le conseil des Ministres d’aujourd’hui 9 décembre 2015 a validé un projet de décret transférant de Metz à Strasbourg, la préfecture et le siège de la zone de défense pour tout l’Est de la France. C’est une trahison car les pouvoirs publics avaient promis que la préfecture de zone de défense (elle couvre aussi la Franche-Comté et la Bourgogne) resterait implantée à Metz. Strasbourg et (...)

  lire la suite  

 
Article posté le 9 décembre 2015
Bravo Jean-Pierre !
Pour le second tour des élections régionales, Nicolas SARKOZY a raison de refuser toute fusion ou retrait de listes. Les partis de droite et de gauche se sont dénigrés et affrontés pendant des semaines et il n’est pas crédible de faire soudain volte-face en acceptant des compromissions contre-nature. En démocratie, une élection doit se gagner loyalement dans les urnes et (...)

  lire la suite  

 
Article posté le 7 décembre 2015
Second tour des élections régionales
Nicolas SARKOZY a raison
Pour le second tour, Nicolas SARKOZY a raison de refuser toute fusion ou tout retrait de listes. Les partis de droite et de gauche se sont dénigrés et affrontés pendant des semaines ; de plus leurs programmes sont radicalement opposés. Il n’est donc pas crédible de faire soudain volte-face et d’engager des tractations contre-nature. Cela ne pourrait que dégrader encore un peu (...)

  lire la suite